Technique

La Fresque

Le mot fresque tire son origine de l'italien fresco voulant dire frais. Depingere a fresco : peindre à fresque consiste en la dilution dans l'eau de pigments naturels, appliqués au pinceau directement sur un enduit composé de sable et de chaux encore frais. Aucune autre technique picturale, telle que la peinture à l'huile, la tempéra, la peinture acrylique ou plus proche de nous la peinture polyuréthane à la bombe ne sont capables d'égaler le rendu, la transparence, la solidité et la longévité de la fresque.

La chaux est obtenue par calcination de pierres calcaires. Après l'évaporation de l'eau nécessaire à sa réhydratation pour en constituer le mortier et l'apport en gaz carbonique de l'air ambiant, la chaux retrouve une formule chimique identique à celle du calcaire dont elle est originaire. Il est aisé de comprendre alors que tout décor peint à l'aide de pigments naturels dilués dans l'eau sans aucun fixatif sur la surface de l'enduit de finition ou intonaco, encore frais, fait corps physiquement et chimiquement avec la chaux grâce à la carbonatation (au séchage). Ainsi la couche picturale emprisonnée sous une mince pellicule cristalline faite d'une multitude d'aiguilles microscopiques s'imbriquant les unes dans les autres devient presque inaltérable et imperméable comme l'est un marbre, qui même exposé à des conditions climatiques extrêmes, nous dévoilera en permanence la transparence de ces veines colorées.